Pour tous les passionnés de la série Resident Evil, basé du jeu-vidéo de CAPCOM
Les posteurs les plus actifs du mois
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Sondage
Quel est la plus belle fille de resident evil
Ada Wong
32%
 32% [ 7 ]
Ashley Graham
0%
 0% [ 0 ]
Claire Redfield
27%
 27% [ 6 ]
Jill Valentine
18%
 18% [ 4 ]
Excella Gionne
14%
 14% [ 3 ]
Rebecca Chamber
9%
 9% [ 2 ]
Total des votes : 22

Partagez | 
 

 Les personnages de JV qui vous ont marqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natasha Lindgren
avatar
Age : 21
Messages : 2032
MessageSujet: Les personnages de JV qui vous ont marqué   Lun 7 Juil - 21:42

Ça fait un moment que je pense à faire ce sujet, j'avais même écris un gros pavé sur certains personnages mais je pense résumé parce que ce serait trop long et peut être pas intéressant XD ici vous mettrez votre top 10 des personnages de JV

1- Miranda Lawson (Mass Effect)
Un des rares personnages humain intéressant avec Joker et Jack, elle bénéficie d'une histoire développée et d'une personnalité bien complexe cachant de nombreuses facettes. Paraissant froide, orgueilleuse et impartiale, rien ne pourrait inspirer la sympathie et pourtant elle cache une sensibilité et doute beaucoup d'elle même. En effet, Miranda a été crée génétiquement à partir de l'ADN de son père pour être parfaite, elle même a conscience de ses qualités et n'hésite pas à les vanter lorsqu'elle rencontre le personnage principal. Son père l'a poussé dans ses limites et elle décide de couper les ponts avec lui. A un moment dans le jeu, Miranda dit que les seuls choses qui peuvent la définit se sont ses erreurs puisque c'est la seul chose qui n'a pas été programmée génétiquement en se comparant avec le héros, qui lui n'a pas eu besoin de gènes parfait pour réussir. La beauté du personnage apparaît lorsqu'elle demande au Héros d'aller retrouver sa sœur, qu'elle avait kidnappé à son père quand elle était bébé pour qu'elle ne subisse pas les mêmes choses. Cette mission de loyauté montre en effet tous les bons côtés de son personnage, tout ce qu'elle a fait, c'est en partie pour protéger sa sœur. Si on la pousse à aller voir sa sœur (parce que cette dernière ignore tout de son père et de Miranda), elle va verser quelques larmes avant de partir.
A noter: Si on rompt avec elle au début du 3, même si elle essaie de le cacher devant le héros, on peut s’apercevoir qu'elle pleure: c'est le seul personnage à réagir de cette manière, tous les autres s'en foutent presque. Au final celle qui a n'a pas été conçue de manière naturelle et qui apparaît comme impassible, est peut être la plus humaine finalement. Une des phrases qu'elle prononce m'a fait sourire et montre à que le personnage a subi une évolution: "Personne n'est parfait.". On regrettera cependant son rôle très secondaire dans cet opus, elle méritait plus, de part ses liens avec l'homme trouble et Cerberus, un des ennemis principaux. En combat, elle est considérée comme le meilleur perso de son jeu. Ses pouvoirs pouvant percer tout types défenses, un pouvoir pouvant être efficaces contre certaines grosses unités, elle est donc très polyvalente. Son pouvoir passif, augmente les capacité offensives et défensives de tout le groupe ce qui est intéressant et peut rendre d'autres perso très puissants. Elle peut donc s'intégrer dans toutes les missions et avec n'importe quel partenaire.
Ses capacités: Intelligence, pouvoir biotique, technologique, leader, tacticienne, tireur d'élite.

2- Selena, la fluorite(Fire emblem):
Vous avez pu apercevoir ce personnage si vous avez lu mes fiches, c'est la blonde aux yeux bleus qui y apparaît. Un bon personnage. Elle fait partie des ennemis dans le jeu, et fait partie de la nation qui a lancé la guerre. Faisant partie d'un village pauvre, qui lui a fait fait voir des horreur pour survivre, son roi décide un jour d'envoyer des ressources, des couvertures pour l'hiver. Touchée par cet acte de générosité, elle s'engage dans l'armée royale dès qu'elle le put. Elle fut rapidement général et a la confiance totale de son roi. Lors de sa promotion, celui-ci lui offre une Fluorite et surnomme Selena avec ce nom. Il lui dit alors ces mots: "Le rôle d'un général impérial est celui du bouclier, et non de l'épée.", sous entendu, protéger ses concitoyens et non attaquer ses voisins. Selena régit sa vie et ses actions avec cette phrase. Lorsque son roi qui avait sombré dans la folie en lançant cette guerre, lui ordonne d’exécuter un traître, Selena lui ressort la phrase qu'il lui avait lui même dit, et essaie de le raisonner, car elle était contre la guerre. Mais il ne dit rien, et Selena trop loyale et éprise de son roi, exécute les ordres... Elle rencontre une personne qui lui dit que son roi est possédé par le mal. Malgré sa loyauté envers le roi, elle lui demande si il est possible de renverser le processus mais cette personne lui répondit que non...
A plusieurs moment on peut voir que Selena est une bonne personne. Au début du jeu, on la croise brièvement, et nous prenant pour des mercenaires, elle nous de l'argent pour aller sauver des villageois. Ou lors du chapitre où on doit l'affronter, une villageoise nous dit de ne pas la tuer, car plusieurs fois elle leur est venue en aide lorsque des bandit ont attaqué leur village. Malheureusement sa loyauté la perdra et connaître un destin tragique... La personne qu'elle avait rencontré reproche même au héros de l'avoir tuée car c'était une bonne personne, mais celui-ci lui répond qu'il avait essayé de la raisonner mais qu'il n'avait pas le choix, elle n'aurait pas trahi son bien aimé.
On peut l'avoir en personnage bonus cependant, et malgré des montée de stat pas mauvaise (en PV et en Technique surtout) malgré une défense pas mauvaise et des PV très bons pour un utilisateur magique, ses autres stats ne sont vraiment pas très bonnes du a des stats de bases pas très top.
Compétences: Magie Anima, bâton sacrée, montée à cheval.


3-Rebecca Chambers (Resident Evil):
A partir de là, les pavés seront moins long :rire2: , pas grand chose à dire sur ce personnage, qu'on ne voit au final pas tellement J'ai bien aimé son rôle dans Rebirth et apporte un peu d'émotion dans le jeu, le seul personnage arrivant à pleurer, celle qui est la moins expérimenté des STARS, fait que je m'y suis vite attaché. Car il est Vrai que Chris et Jill montre moins leurs émotions respectives, alors ça fait du bien de voir un personnage plus faible que les autres dans ce jeu. Pour moi c'est elle la vrai survivante. Elle est cependant intelligente et débrouillarde, et j'aime bien la relation qu'elle avec Billy dans RE0. Mais aussi avec Richard dans UC. Un personnage qui mériterait d'être un peu plus exploité dans le futur, mais j'ai quand même un peur de savoir ce qu'ils en feront si celle-ci réapparait.
Compétences: Médicale, chimie.

4-Eileen Galvin(Silent Hill): Je sais pas pourquoi j'aime ce perso, car si on reste objective ce n'est pas le meilleur personnage des Silent Hill. Cependant elle a du potentiel mais a été un peu sous exploité dans son jeu. C'est le seul personnage intéressant avec Walter dans leur jeu, car le héros pas charismatique et très mou dont on se lasse rapidement, heureusement qu'elle le rejoint dans la deuxième partie du jeu (mais beaucoup diront le contraire :rire2: ) La relation sous exploités entre elle et Walter et ce qui faisait la force du personnage. Car c'est la seule a avoir montrait de la gentillesse avec lui (quand elle était toute petite elle lui a offert une poupée parce qu'il était à la rue et ça lui faisait de la peine). Et à cause de ça, elle devra faire partie des 21 victimes de ce dernier, pour réaliser les 21 sacrements (la 20ème), et porte le thème "Mère", étant la seule a avoir eu ce comportement avec lui, c'est pour ça qu'elle fera partie de ses victimes. Walter aura du mal à la tuer à cause de ça, et la possédera pour qu'elle tente de se suicider, n'arrivant pas à la tuer par lui même...
Compétences: Archéologie.

5-Julia "Jaycee" Chang:
Un de mes premiers jeux, c'était Tekken 3, jeu dans lequel était introduit ce personnage. J'ai toujours aimé ce personnage, son style de combat, son histoire avec Michelle et Ogre. Malheureusement malgré une fin assez poétique dans Tekken 5, son personnage n'a pas été très développè dans le 6 malgré une intro qui aurait pu lui donner de l'importance... Mais dans Tekken Tag 2 c'est le pompom je crois XD, elle se transforme en Catcheuse, pour remplacer une amie à elle, bien que gardant de nomreux coups à elle, sa transformation ne m'a pas plus. Ses nouveaux coups (bien que certains pratique), son nouveau désign'... Bien que je m'y suis fait et que j'aime bien quand même au final et que ça donne à son perso un second souffle, je préfère largement son style d'origine et bien que Tag 2 ne soit pas canonique, j'espère sincèrement qu'elle ne restera pas en Jaycee, même si son scénario évoluerai, pour moi ce n'est pas la vrai Julia.

6- Jill Valentine (Resident Evil): Je la trouve classe, je crois qu'il y a pas grand chose à dire sur ce perso, on en sait pas grand chose au final je me rends compte, à part que c'est une battante et qu'elle se bat contre le bioterrorisme avec conviction C'est l'un des premiers persos RE aussi, nostalgie oblige. A partir de Rebirth, elle est devenue vraiment magnifique avec les traits de Julia Voth jusqu'au 5 (oui même en blonde c'était toujours le même visage). Cependant j'aime moyen son nouveau look, elle ressemble plus à Lara Croft, j'accroche pas :/ elle a un look trop commun maintenant... Mais j'aime quand même le perso

7- Tali'Zorah Vas normandy (Mass Effect): J'ai failli l'oublier, un personnage riche et doux qui prend de plus en plus d'assurance au fil des jeux. Elle est une quarienne, ma race préférée dans le jeux, portant un masque et des combinaisons à cause d'un système immunitaire faible à cause de leur longue période d'exil, qui rende l'adaptation à une atmosphère très difficile en dehors de leur planète d'origine. D'abord une haine envers les Geths (IA que son espèces a crée et qui se sont rebellé par leurs fautes), elle finit peu à peu à nuancer, et est indispensable pour la paix entre les deux espèces. J'ai pas envie de plus développer que ça, j'ai vraiment la flemme xD
Compétences: Technologie, piratage, experte des Geths, formation militaire.

8-Natasha(Fire emblem)
A partir de là je sais plus qui mettre dans l'ordre, c'est serré
Un perso tout ce qu'il y a de plus doux, c'est un Clerc et elle est spécialisé dans les soins. Elle a choisi de fuir Grado (voir Selena), et été poursuivi pour trahison (ce n'est pas elle que Selena devait tuer). Le héro la sauve et rejoint donc leur cause. Elle est volontaire et est toujours prête à aider, même au péril de sa vie. C'est également l'un des meilleurs persos en termes de Gameplay: on l'a assez tôt et elle peut devenir évêque, très fort contre les monstres (ennemis principaux dans la deuxième partie du jeu) et pouvant attaquer avec la magie blanche. Elle est la meilleure évêque du jeu, grâce à sa magie la plus haute, sa résistance magique également, sa vitesse très bonne et son esquive excellente grâce à une chance importante, qui pallie sa très faible défense physique, celle-ci évitant presque tous les coups, elle peut facilement être sur le front avant. C'est une folle cette fille XD
Compétence: Bâton sacrée, soins Si Walkyrie: Montée à cheval, magie blanche, Si évêque: Magie blanche, exterminateur de monstre.

9- Jill (Fire Emblem): Beaucoup la considérait comme un perso pas très utiles dans son jeu sur JV, mais quand je l'ai eu, je l'aimais bien. A un moment xénophobe parce qu'étant dans l'armée ennemi de Dain, on lui a enseigné depuis toujours que les Laguz (Mi-homme/mi-animaux que les humains appellent sous-humains) étaient des monstres, ce qui lui a valu une haine envers eux. Mais peu à peu, se joignant au héros car attaqué par des Laguz pas gentil, elle se rend compte qu'il ne sont pas tous comme ça et rejoint définitivement l'équipe. Elle m'a grandement bien aidé dans les combats, malgré un niveau légèrement inférieur aux autres, elle était très efficaces, et une fois promu c'est un tueuse et un des meilleur perso, j'ai pu le voir dans des "tiers list" où elle était placé au top et je les comprends.
Compétence: Montée de Wyvern, Lance, puis hache une fois promu.

10- Thane Krios(Mass Effect)
Le premier drell qu'on rencontre. Le personnage le mieux écrit pour moi avec Miranda. Un assassin qui montre beaucoup de tendance à la rédemption. Je ne suis pas spécialiste du personnage donc je ne saurai pas le décrire précisément, mais cependant j'ai tenu à le mettre dans mon classement, car j'adore sa personnalité et son histoire.

Honorable Mention:
Fire Emblem: Gérik, Téthys, Rebecca, Cormag, Amelia, Syrene
Resident Evil: Claire, Barry, Cindy et Billy
Mass Effect: Legion, Kasumi, Jack
Tekken: Zafina, Michelle
Edit: (j'ai oublié Silent Hill xD)Walter, Angela, Maria

____________________________________



Dernière édition par Tess Gardner le Sam 13 Sep - 22:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keith Jensen
avatar
Survivant(e)
Age : 23
Messages : 112
MessageSujet: Re: Les personnages de JV qui vous ont marqué   Jeu 10 Juil - 2:16

Des spoils sur certains jeux, je pense.


1 - Solid Snake (Metal Gear Solid) :

Un héros mythique du jeu vidéo, LE numéro 1. Rencontré en ce qui me concerne pour la première fois en 1999 sur "StationD'Amusement" première du nom, je ne connaissais rien à la série qui avait pourtant parcouru les années (même à l'époque), normal : je n'ai jamais eu de NES ou de MSX (j'étais trop petit) et comme tout morveux qui joue à un jeu d'infiltration pour la première fois, je faisais absolument n'importe quoi : je défouraillais tout ce qui me passait sous la main : les gardes, les chiens, les caméras.. l'infiltration était une notion qui m'était absolument étrangère. Pourtant, je revenais toujours sur ce jeu là. Snake avait un truc, quelque chose d'indescriptible à l'époque (j'avais même pas 10 ans), peut-être sa voix, je ne sais pas. Mais c'est en gagnant en maturité et la sortie de Metal Gear Solid 2 que j'ai compris un peu plus la finesse du personnage, il avait une psychologie en plus d'être horriblement classe MAIS (eh oui) on m'a collé Raiden à la fin du premier segment et ce jusqu'à la fin du jeu. Personnage que j'ai au début détesté ("je voulais contrôler Snake moi, pas une nana !") mais que j'ai finalement appris à beaucoup apprécier au fil de mes (très nombreuses, je dirais 70) parties. En effet, le jeu m'avait scotché à l'époque et j'ai vécu une période où le finir minimum deux fois par jour m'était indispensable, une simple obsession que je traîne encore plus ou moins aujourd'hui (car ce jeu est exceptionnel). Ensuite est venu Metal Gear Solid 4 et, dorénavant un homme connaissant la série entière sur le bout des doigts et comprenant le message anti-militariste derrière, j'ai pu assister à la descente aux enfers de ce mythique personnage que je considérais réellement comme MON héros, comme certains plaçaient Superman ou je ne sais qui/quoi. J'en ai littéralement pleuré plusieurs fois en public. C'est une série extrêmement forte et riche qui m'a changée à jamais.

2 - Harry Mason (Silent Hill) :

J'ai rencontré Harry Mason pour la première fois en 1999, après l'acquisition du jeu par mon frère. Je n'avais joué à Resident Evil que sur PC à l'époque et je n'arrivais pas à survivre jusqu'au commissariat, le jeu, à défaut de me faire peur m'avait plutôt lassé. Alors me voilà, a le regarder avec ma sœur lancer le jeu et a arriver au menu de démarrage : vachement flippant, surtout le bruit métallique soudain quand il sélectionna "nouvelle partie". Bref, il progresse bien rapidement et arrive dans la ruelle : les monstres l'attaquent, il meurt, me voilà traumatisé à vie (la routine donc). Cependant, le jeu m'avait intrigué par son ambiance qui était (et est toujours) pour moi très relaxante : métaphore débile mais j'avais l'impression de lire un roman durant mes parties, je pouvais sentir avec aisance l'odeur du cuir des sièges dans le diner ou la peur me bouffer le ventre quand la radio se mettait toute seule en marche. Malheureusement mon excursion ne dura pas longtemps car j'étais à l'époque incapable de trouver les trois clés pour déverrouiller la porte menant dans le jardin de l'une des nombreuses maisons. Cela ne faisait rien, je prenais un plaisir fou à explorer la ville et a chasser les ennemis comme si j'étais dans une sorte de safari : la peur ressentie s'était transformée en amusement et je me surprenais à enquêter sur des détails débiles : j'adorais la possibilité de pouvoir se promener librement en ville, j'examinais les détails graphiques et m'inventais mes propres théories concernant l'état actuel de la ville et la disparition des habitants. Je revenais de temps en temps sur le jeu mais abandonna l'affaire bien rapidement et laissa le jeu prendre la poussière, tout en pensant à celui-ci régulièrement.
C'est vers la sortie de Silent Hill 2 que je décida de reprendre la partie et de finir ce jeu avec succès, fin good en prime. J'admirais ce père bravant ces obstacles éparpillés dans tout le jeu pour retrouver ce qu'il avait de plus cher au Monde, continuant à travers la douleur physique et la douleur psychologique endurées. Pour moi, ce type était un peu le père idéal et n'était pas flic/militaire en prime, ce qui est toujours appréciable dans un jeu de ce genre. Je pense que ce personnage, outre son amour pour sa fille et ma volonté de l'aider à sortir de cette enfer car il ne le méritait pas, m'a marqué de manière symbolique : j'ai mis fin à ma peur du jeu et ai combattu cette dernière en même temps que lui, avec lui.

3 - Heather Mason (Silent Hill 3) :

2003, Silent Hill 3. Que dire ? J'avais la dizaine quand j'ai joué pour la première fois à ce jeu et connaissais assez bien les deux premiers opus, ainsi, j'étais habitué au schéma "arme = radio = monstre = le jeu commence" et m'attendais à un horreur similaire au second titre, soit assez sombre, sans trop de monstres. Grave erreur : j’atterris DIRECTEMENT au cœur de l'action : parc d'attraction. Je me fais les dents avec le couteau déjà équipé avant de checker l'inventaire : j'ai pas mal d'armes dont le fusil mitrailleur (wtf un fusil mitrailleur dans Silent Hill). Super, je l'équipe et passe à la seconde zone et me fais EXPLOSER par les monstres présents qui étaient dans mes souvenirs assez nombreux : une première, j'avais l'impression de jouer à Grand Theft Auto pour le nombre de piétons à l'écran mais avec des monstres. Bref, incapable de me concentrer à cause de la musique absolument flippante et le bruit des trucs (cliquez ici) qui m'attaquaient, donc je meurs, forcément et continue ma progression dans le jeu en ayant du mal dans le monde parallèle (trop d'ennemis par zone). Sans spoiler, j'ai vraiment apprécié la protagoniste et me suis senti très proche d'elle : comme moi c'était une d'jeuns et sa personnalité rebelle me plaisait vraiment, c'est encore un personnage très bien écrit et très crédible, toujours aussi attachante.

4 - 47 (Hitman) :

Le tueur le plus classe du jeu vidéo, 47 est un véritable robot habillé de chair : n'éprouvant pas la moindre émotion, il ne contredit jamais le client, car le client est roi. Tuant ses cibles avec un professionnalisme à toute épreuve, son attitude, son regard, son intelligence et son élégance jamais égalés furent les raisons pour lesquelles il figure dans cette liste. Cela faisait du bien, d'incarner un personnage qui, sans être non plus un monstre, avait des choix de vie plus que discutables : l'argent avant tout. Quel bonheur de frôler la cible sans que cette dernière ne connaisse notre véritable but, quel plaisir de suivre cette dernière se diriger seule dans un endroit isolé pour l'éliminer de manière permanente à l'aide de votre fidèle corde de piano avant de vous diriger au point d'extraction sans se presser, c'est à dire en marchant de la démarche habituelle de cet assassin sans un cheveu, passant très près des forces armées de la cible, ne se doutant de rien. Et peut-être, peut-être.. qu'en voyant le cadavre de leur employé, ils se rappelleront de vous comme un type qu'ils n'avaient jamais vu mais qui pourtant réagissait de manière tellement naturelle.

5 - Angela Orosco (Silent Hill 2) :

Evidemment, quand j'ai connu Silent Hill 2 pour la première fois, je suis passé totalement à côté de l'analyse psychologique des personnages et comment les lieux visités en étaient changés : le jeu vidéo n'était rien d'autre qu'un simple divertissement, Orosco était une folle comme il en existe dans les films et autres médias et contribuait seulement au facteur peur de cet épisode. Toujours plus ou moins innocent à l'époque de sa sortie, je torcha le jeu avant d'attendre un supposé troisième opus et c'est bien plus tard, vers 2009 et en explorant l'Internet que j'eu vent de l'idée que les lieux visités et le bestiaire étaient influencés par les personnages eux-mêmes. Il ne me fallut rien de plus pour me faire plonger à nouveau dans ce jeu, et ce pour des mois. Avec l'aide de divers sites, je constatais de mes propres yeux la véracité de la forte présence psychologique de cette oeuvre, et c'est ainsi que j'ai compris assez rapidement ce qui était arrivé au personnage dont le nom apparaît ci-dessus. Ce fût la première fois que tel événement arriva dans ma vie de manière "vivante", et ainsi tout s'est éclairé, j'avais à faire a une personne totalement normale dont la vie avait été détruite par un monstre. Cette fois-ci un véritable monstre, existant bel et bien.

6 - James Sunderland (Silent Hill 2) :

James, un personnage banal, vivant une vie banale, se retrouvant dans une ville très peu banale. Ayant reçu une lettre de sa femme décédée, Mary, l'invitant à venir retrouver celle-ci à Silent Hill, plus précisément dans leur "endroit à eux", James, visiblement confus, décida de prendre la route jusqu'à la dite ville... Voici le synopsis de ce que certains considèrent le meilleur titre de la série (avis que je ne partage pas). James est un individu comme vous et moi (à quelques exceptions près) : il à ses propres doutes, ses propres peurs, ses propres questions, ses propres compétences, son propre caractère.. s'en suit donc une aventure dans la ville maudite en quête de vérité.
Personnage extrêmement touchant, il m'est arrivé d'éprouver de la pitié pour cette pauvre âme égarée, désarmé face à ce qu'il trouvera et survivra.

7 - Commandant Shepard (Mass Effect) :

Pour être sincère, j'ai commencé cette série sans grande conviction : j'ai eu des échos comme quoi elle était excellente mais en ce qui me concernait, la science fiction n'était pas du tout mon truc. J'avais essayé la version PC du premier volet l'année de sa sortie mais mon ordinateur était tout juste puissant pour le faire tourner en low, et voir des personnages en pâte à modeler me tapait légèrement sur le système bien que le système de choix de dialogue était appréciable. Ainsi j'ai supprimé le jeu dès que j'ai mis pied sur la première planète, Eden Prime.
C'est en Janvier 2013, alors que la trilogie était complète, qu'une offre PSN concernant le premier volet offert gratuitement me poussa à essayer un peu plus, espérant que les graphismes n'étaient pas aussi pourris que sur mon PC bien que les chances étaient fortes : j'ai mis une heure à faire le personnage féminin que je voulais contrôler et son visage était malgré-tout passable. Bref, je me lance dans le jeu et apprends à apprécier cet univers SF riche, je me surprends même à attendre les phases en vaisseau avec impatience pour pouvoir continuer les conversations avec mon équipage (les meilleurs moments de la série pour moi). Je moule la psychologie de mon perso et en fait une neutre/renegade, à cause de ce choix Wrex se fait raidir. Je décide de sauver Kaidan Alenko (Garrus arrivant en second) et laisse Williams mourir : elle m'insupportait, en plus j'avais en tête de poursuivre quelque chose avec le lieutenant qui me plaisait sincèrement. Bref, tout va bien, le méchant est mort, la galaxie est pour l'instant sauvée et Kaidan Alenko et le Commandant peuvent continuer à vivre dans le pêché (bouh, méchants païens interstellaires !). Je commence le deux le lendemain soir, et l'introduction me scotche sur mon canapé pour des raisons évidentes non inconnues de ceux ayant joué a la série. Le deux était sympa quoi qu'un peu chiant concernant le nouvel équipage que je n'appréciais pas énormément à part Miranda, Tali, Jack, Garrus, Jacob et Zaeed qui sauvent les meubles. J'ai effectué toutes les missions secondaires relatives aux membres de l'équipe pour passer le plus de temps possible sur le jeu et peut-être modifier quelques événements scriptés (chose amusante car j'ignorais que les missions des équipiers influençaient réellement le jeu et sa fin de manière concrète, je pensais juste que le terme "loyalty" utilisé pour qualifier ce système me prévenait à l'avance d'une possible mutinerie de l'équipage et des membres dont la mission ne se voit pas complétée). Malheureusement, j'y ai laissé des plumes et Legion ainsi que Jack ne s'échappèrent pas vivant (pas eu la possibilité de compléter leur mission, manque de temps pour Legion et car Jack a cru malin de l'ouvrir face à Miranda).
Le trois se voit lancé le lendemain de la fin du second, et c'est avec joie que je vis Kaidan rejoindre de nouveau mon escouade : cela promettait des situations intéressantes. Malheureusement pour lui, son attitude générale ne joua pas en sa faveur, et craqua plutôt pour Samantha Traynor (pas pour sa manière de penser mais plutôt car je voulais voir à quoi ressemblait une relation amoureuse de même sexe dans ce jeu), situation que je regretta bien vite : le lieutenant aurait été un meilleur choix, et je n'ose imaginer son état d'esprit quand il assistait, impuissant à la perte de la femme qu'il a aimé depuis toutes ses années, et ce jusqu'à la fin depuis son vaisseau quand il vit cette dernière pénétrer dans le rayon pour peut-être ne plus jamais la revoir. La fin m'a fait littéralement pleurer bien qu'il y avait toujours une once d'espoir (elle respire !).

8 - Kaidan Alenko (Mass Effect) :

Outre pour les raisons citées dans le paragraphe ci-dessus, c'est son attitude adoptée que je trouve intéressante, surtout concernant sa jeunesse. Son caractère introverti m'a également plu ainsi que son regard sur la vie, me rappelant dans une certaine mesure Solid Snake.

9 - Dagoth Ur (The Elder Scrolls III: Morrowind) :

Antagoniste culte du jeu vidéo, Lord Voryn Dagoth brise les codes du méchant classique  cherchant à éliminer le héros à tout prix et adopte plutôt un code d'honneur noble et invite le personnage joueur à déposer les armes pour le rejoindre en toute amitié. Véritable adversaire ou héros incompris ? C'est avant tout à vous de décider, mais sachez que les faux dieux du Tribunal seront chassés de notre île de Vvardenfell...

10 - Paul Denton (Deus Ex) :

Agent idéaliste des années 2050, Paul Denton se bat pour ce qu'il considère juste. Doté d'une forte conscience politique et morale, il n'hésite pas une seconde à mettre en doute les ordres de sa hiérarchie, quitte à se mettre personnellement en danger. Donnant une place importante aux vies humaines (même à celles de ses plus pires ennemis), il n'hésitera pas à réagir en bien ou en mal aux choix cornéliens que devra faire le joueur. Comme un véritable frère digne de ce nom, il ne vous laissera jamais tomber. Et vous ?

11 - Alessa Gillespie (Silent Hill) :

Victime de fanatisme religieux, elle est selon moi porteuse d'un message concernant certaines pratiques peu saines et véritablement dangereuses au nom d'un "dieu".

____________________________________

Jensen's Theme
Revenir en haut Aller en bas
 
Les personnages de JV qui vous ont marqué
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les personnages de JV qui vous ont marqué
» Les personnages que vous détestez
» Test - Quel acolyte des personnages Disney êtes-vous ?
» Morceaux vous ayant marqués
» Quelle Guilde choisir ? Ce topic est là pour vous aider !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM RESIDENT EVIL BSO :: Hors-RP :: Sujets divers-